Quelle est la différence entre SMS et MMS

Quelle est la différence entre SMS et MMS

Nous nous posons généralement de nombreuses questions sur les différences entre les SMS et MMS, et sur les cas où il est préférable d’envoyer un message MMS ou un SMS.

Comme presque tous les appareils prennent en charge les SMS et les MMS, il n’est pas nécessaire de choisir l’un plutôt que l’autre. Mais quelle est donc la différence des deux exactement ?

Quelle est la différence entre SMS et MMS ?

Les deux acronymes les plus populaires dans le secteur de la messagerie textuelle sont SMS, signifie Short Message Service, et MMS, signifie MultiMedia Messaging Service. Le SMS permet aux utilisateurs d’envoyer un message d’une longueur maximale de 160 caractères, tandis que le MMS permet aux utilisateurs d’envoyer un message contenant des médias tels que des images, des vidéos ou du son à d’autres utilisateurs.

Qu’est-ce que la messagerie SMS et que signifie le sigle SMS ?

SMS est l’abréviation de Short Message Service (service de messages courts).

Le service de messages courts est un protocole de communication spécial créé pour envoyer et recevoir des messages texte sur les réseaux cellulaires. Le premier message texte a été envoyé via le protocole SMS en 1992. Il s’agit de la technologie de texto la plus répandue et là plus fréquemment utilisée.

Qu’est-ce que la messagerie MMS et que signifie MMS ?

MMS est l’abréviation de MultiMedia Messaging Service. Le service de messagerie multimédia est une extension du protocole SMS de base, et il a été développé pour permettre la transmission de contenu multimédia par message texte.

En quoi les MMS et les SMS sont-ils différents ?

La principale différence entre les messages SMS et MMS est le type de contenu que vous pouvez envoyer. Avec les SMS, tout ce que vous incluez doit être du texte brut et tenir dans les 160 caractères. (Avec les SMS étendus, vous pouvez envoyer jusqu’à 306 caractères).

Les MMS vous permettent d’envoyer des images, des vidéos, du son et des GIF. Cependant, en raison de l’augmentation de la longueur des caractères, les messages MMS coûtent généralement plus cher.

Vous pouvez regrouper les principales différences entre les SMS et les MMS en trois domaines :

·         Limites de caractères

·         Supports pris en charge

·         Tarification

1.      Le MMS vous offre beaucoup plus d’espace

Alors que le SMS ne permet qu’un maximum de 160 caractères par texte, le MMS permet un nombre illimité de caractères par texte, du moins techniquement parlant.

En pratique, les opérateurs mobiles ont tendance à limiter la longueur des messages MMS, mais le résultat est quand même beaucoup plus volumineux que les SMS.

2.      Le MMS vous permet d’intégrer des médias riches

Le MMS vous permet également d’intégrer des médias riches tels que des images, des fichiers audio, des gifs de bébé éléphant et de courts clips vidéo. (D’où le mot « multimédia » dans Multimedia Messaging Service).

Avec les SMS, vous ne pouvez inclure que des liens vers ces éléments ou ajouter les éléments dans le texte, comme c’est le cas avec les MMS.

3.      Les prix sont différents pour les SMS et les MMS

Les messages MMS coûtent un peu plus cher que les SMS car ils impliquent la transmission de plus de données.

La différence de coût varie d’un fournisseur à l’autre.

Que choisir alors entre MMS et SMS ?

Au cas où vous vous demanderiez « Pourquoi devrais-je payer plus pour les MMS ? », la réponse est simple : Les campagnes MMS ont un taux d’acceptation supérieur de 20 % à celui des campagnes SMS, et les messages MMS ont 8 fois plus de chances d’être partagés sur les médias sociaux.

Les images et les gifs sont beaucoup plus attrayants que le simple texte, et c’est pourquoi il vaut la peine de payer plus pour les MMS dans un domaine marketing par exemple.

Lorsqu’il s’agit de choisir entre MMS et SMS pour vos campagnes, il est préférable de prendre en compte vos objectifs pour la campagne et le type de contenu que vous prévoyez d’envoyer.

Et n’oubliez pas qu’il n’y a pas de règle absolue, c’est-à-dire que les MMS ou les SMS conviennent pour tous les exemples.

Quand utiliser les messages SMS

Nous vous recommandons d’opter pour les SMS pour toutes les communications où il est plus judicieux d’utiliser la formule « court et doux ».

En général, les SMS sont parfaits pour communiquer des détails essentiels, qu’il s’agisse de confirmations de commande ou d’alertes urgentes.

Les SMS sont également parfaits pour les campagnes d’adhésion par SMS si vous prévoyez un grand nombre d’inscriptions et souhaitez limiter les coûts.

Si vous n’êtes pas familier avec leur fonctionnement, un client envoie un mot-clé au numéro de téléphone de votre entreprise pour s’abonner à la réception de futurs SMS.

Vous pouvez même demander des informations supplémentaires, comme une adresse électronique.

Quand utiliser les messages MMS

La plupart des messages texte promotionnels gagneront à inclure des photos, des GIF ou des vidéos.

La raison en est simple : des recherches ont montré que ceux qui utilisent la communication visuelle pour persuader un public ont 43 % plus de succès que ceux qui se contentent de mots.

Par exemple, vous devriez envisager d’envoyer des MMS lorsque vous voulez. :

·         Présenter votre produit

·         Offrir un coupon mobile

·         Inviter vos abonnés à un événement

·         Envoyer un message d’anniversaire ou de fête

·         Organiser un concours

D’autres questions sur les différences entre SMS et MMS ?

En fin de compte, les gens réagissent bien aux images. Il n’est donc pas surprenant que les SMS avec des images suscitent généralement plus d’engagement.

Toutefois, les taux de conversion des campagnes SMS pouvant atteindre 45 %, votre stratégie de marketing par SMS devrait inclure un mélange des deux.

Conclusion

Les messages SMS et MMS entrent tous deux dans la catégorie des « messages texte ». En bref, la différence entre les deux est que les SMS ne peuvent contenir que du texte, alors que les MMS peuvent contenir des images.

Et les MMS conviennent mieux pour des fins publicitaires ou pour des invitations, sinon les SMS restent le moyen le plus rapide et fiable pour faire rapidement passer une info.

Quelle est la différence entre SMS et MMS

Le SMS permet aux utilisateurs d’envoyer un message d’une longueur maximale de 160 caractères, tandis que le MMS permet aux utilisateurs d’envoyer un message contenant des médias tels que des images

Que choisir alors entre MMS et SMS ?

Lorsqu’il s’agit de choisir entre MMS et SMS pour vos campagnes, il est préférable de prendre en compte vos objectifs pour la campagne et le type de contenu que vous prévoyez d’envoyer. Message texte pour les SMS, et image ou vidéo pour les MMS

Quand utiliser les messages SMS

Nous vous recommandons d’opter pour les SMS pour toutes les communications où il est plus judicieux d’utiliser la formule « court et doux ».

Quand utiliser les messages MMS

La plupart des messages texte promotionnels gagneront à inclure des photos, des GIF ou des vidéos.

Que signifie le sigle SMS ?

SMS est l’abréviation de Short Message Service (service de messages courts).

que signifie MMS ?

MMS est l’abréviation de MultiMedia Messaging Service

Quelle est la différence entre réalisme et naturalisme

Quelle est la différence entre réalisme et naturalisme

À partir du milieu du XIXe siècle, le réalisme a dominé le monde de l’art, mais à la fin du siècle, le naturalisme a émergé en France et l’a remplacé. Aujourd’hui, les deux directions sont mélangées, ce qui s’exprime dans les œuvres d’art et la vision du monde.

Ensuite, la fin du XIXe siècle, le naturalisme se développe dans une direction distincte. Au fil du temps, le réalisme et le naturalisme ont commencé à se croiser. Alors quelle est la différence entre le naturalisme et le réalisme ?

Quelle est la différence entre réalisme et naturalisme ?

Le réalisme n’apporte pas de doutes sur la solidité et la justesse des fondements de la société existante, le naturalisme souligne simplement sa fragilité sans donner une évaluation précise de son état.

Qu’est-ce que le réalisme ?

En tant que méthode de création, le réalisme est compris comme la recherche d’une représentation artistique de la réalité selon les principes de ressemblance et de vraisemblance.

 La recherche d’une représentation vraie et plausible de la réalité ne date pas du XIXe siècle, elle s’est manifestée de diverses manières dans la littérature et l’art de plusieurs autres époques culturelles antérieures, par exemple à la Renaissance, pour laquelle le principe de plausibilité était déterminant notamment dans le domaine artistique.

Ce n’est pas un hasard si c’est à cette époque que l’on a découvert la perspective et ainsi complètement réformé la peinture antérieure.

Les premières manifestations du réalisme, cependant, ne se caractérisent que par une tendance générale à la reproduction fidèle de la réalité.

Alors qu’au XIXe siècle, le réalisme a émergé comme un mouvement littéraire défini, pour lequel le nom de réalisme social a été adopté, et s’est imposé comme une méthode artistique. Ce qui distingue la pratique du réalisme social des manifestations antérieures de l’attitude réaliste est l’historicisme.

Selon les auteurs réalistes, la littérature est appelée à révéler la vérité sur la société contemporaine. Pour eux, l’écriture s’apparente à une analyse scientifique.

Ils se considèrent comme des chercheurs scientifiques. Balzac, par exemple, se présentait comme un historien qui, à travers son œuvre, offrait un inventaire et une classification des faits de la vie sociale dans toute leur exhaustivité et leur systématicité.

Cette attitude créative présuppose un intérêt marqué pour le côté matériel de la vie.

En raison de cet intérêt accru pour la littérature, le rôle des détails dans la description des intérieurs domestiques, des possessions, des vêtements, des bijoux ou même de la nourriture est renforcé.

L’art et la littérature ont découvert la signification de ces objets domestiques triviaux, auparavant considérés comme non valables pour la représentation artistique.

La culture du positivisme

En même temps que l’établissement du positivisme, une réorientation complète de la vision du monde vers une perception exclusivement matérialiste du monde a lieu.

En même temps, il existe une tendance croissante à considérer la société humaine soit à travers le prisme de la connaissance économique, où les relations entre les personnes sont objectivées en termes de relations marchandise-argent, soit à travers celui de la biologie, où la vie humaine est comprise par analogie avec l’existence biologique des organismes.

Le type d’art qui s’est imposé à cette époque est le réalisme.

On peut parler de réalisme dans plusieurs sens similaires mais non identiques en tant que mouvement artistique, en tant que méthode de création et en tant que type de style caractéristique.

Qu’est-ce que le naturalisme ?

Le naturalisme est un mouvement artistique et culturel qui a touché les arts plastiques, la littérature et le théâtre au milieu du 19e siècle. Le naturalisme est considéré comme un dérivé radical du réalisme, car il vise également à dépeindre la réalité telle qu’elle est.

Le naturalisme est apparu en France, avec pour principal représentant l’écrivain français Émile Zola, qui est devenu célèbre et a marqué le début de ce mouvement artistique en Europe, avec la publication de « Germinal » en 1970.

L’œuvre de Zola parle de façon claire et brutale des conditions de vie misérables des travailleurs des mines de charbon dans l’intérieur de la France au 19ème siècle.

L’une des principales préoccupations des œuvres naturalistes est la relation entre l’homme et les « forces de la nature ». Le naturalisme a fortement influencé la théorie de l’évolutionnisme de Charles Darwin, ainsi que les autres courants de pensée scientifique qui prévalaient en Europe, avec le socialisme et le positivisme.

L’homme est analysé et représenté par son comportement pathologique, ses désirs et ses délires sexuels, son côté animal, son agressivité, ses caractéristiques physiologiques et naturelles.

L’homme n’est qu’un « fruit » de la nature. L’idée de « sélection naturelle » de Darwin sera le moteur de la transformation de l’espèce, selon la pensée naturaliste.

Si le naturalisme est apparu grâce au réalisme, il a rapidement commencé à éliminer l’idéalisation de la réalité existante. En outre, les idéaux de la moralité et de la société en général ont commencé à disparaître.

En effet, la vie de la société à cette époque a conduit à l’émergence du naturalisme, lorsque la chevalerie et la noblesse ont cessé d’être considérées comme les plus hautes qualités humaines.

Quelle est la différence entre naturalisme et réalisme ?

Le réalisme et le naturalisme sont deux mouvements artistiques et culturels très similaires.

Le naturalisme, quant à lui, est considéré comme une « radicalisation » du réalisme dans la mesure où il montre l’être humain comme un « produit » de la nature, toute son agressivité, ses besoins physiologiques, ses délires et obsessions sexuels, entre autres caractéristiques animales donnant forme aux récits et aux personnages.

Le réalisme, quant à lui, présente la réalité telle qu’elle est, d’un point de vue plus social. L’être humain est représenté en interaction avec son environnement social.

Le réalisme et le naturalisme sont des avant-gardes, en contradiction avec le panasiatisme et le romantisme.

Différences dans les tendances littéraires

Dans leurs œuvres, les adeptes du réalisme accordent une attention particulière aux représentants du troisième pouvoir ainsi qu’aux pauvres et aux paysans des villes.

En même temps, le principal genre de réalisation est le drame et la romance.

Mais les représentants du naturalisme ont commencé à accorder une grande attention aux maladies des personnages, à leurs défauts, à leurs conditions de vie, etc.

Le représentant le plus éminent du naturalisme est considéré comme E. Zola.  Leurs œuvres sont pleines de drame et de descriptions détaillées des défauts de l’homme, de sa vie.

Qu’est-ce que le réalisme ?

le réalisme est la recherche d’une représentation artistique de la réalité selon les principes de ressemblance et de vraisemblance.

Qu’est-ce que le naturalisme ?

Le naturalisme est considéré comme un dérivé radical du réalisme, car il vise également à dépeindre la réalité telle qu’elle est.

Quelle est la différence entre naturalisme et réalisme ?

Le naturalisme est considéré comme une « radicalisation » du réalisme dans la mesure où il montre l’être humain comme un « produit » de la nature
Le réalisme présente la réalité telle qu’elle est, d’un point de vue plus social. L’être humain est représenté en interaction avec son environnement social.

Qu’est ce que la culture du positivisme ?

C’est la tendance croissante à considérer la société humaine soit à travers le prisme de la connaissance économique, où les relations entre les personnes sont objectivées en termes de relations marchandise-argent, soit à travers celui de la biologie

Quelle est la différence entre RAM et ROM

Quelle est la différence entre RAM et ROM

La mémoire interne de votre ordinateur est divisée en mémoire vive appelée RAM et en mémoire permanente ou morte appelée ROM.

Contrairement à la mémoire externe, qui est représentée par les disques durs enfichables, les clés USB, les cartes SD et les lecteurs optiques, elle est l’un des principaux éléments qui font fonctionner le système.

Ces dispositifs sont placés directement sur la carte mère et ne nécessitent pas l’accès de l’utilisateur.

Examinons les différences entre la RAM et la mémoire permanente (ROM).

Quelle est la différence entre RAM et ROM ?

La RAM (mémoire vive) est un dispositif de mémoire arbitraire qui perd son contenu lorsque l’alimentation est coupée. Elle est donc principalement utilisée pour stocker des programmes utilisés pendant de courtes périodes. La ROM (mémoire permanente ou morte) est un dispositif de stockage à semi-conducteurs qui ne peut lire que les données précédemment stockées.

La mémoire vive (RAM) : une définition simple

Dans le cas d’un ordinateur par exemple, la RAM est une mémoire vive variable et volatile qui stocke les données traitées par le processeur à un moment donné.

Elle est implémentée en tant que mémoire vive et est souvent appelée simplement RAM.

RAM du téléphone portable

La RAM et la ROM d’un téléphone mobile sont similaires à celles d’un ordinateur.

La RAM est appelée la mémoire vive, ce qui signifie que la mémoire opère, qu’elle permet au logiciel du téléphone mobile de fonctionner et qu’elle stocke les données échangées après l’exécution du logiciel du téléphone mobile.

En d’autres termes, la RAM détermine le nombre de programmes d’arrière-plan que votre téléphone peut ouvrir.

Bien entendu, plus la mémoire vive est importante, plus votre téléphone sera rapide. Les données contenues dans la mémoire vive sont perdues lorsque le téléphone est éteint et ne peuvent être récupérées lorsque le téléphone est rallumé.

La mémoire permanente (ROM)

La mémoire morte est une mémoire non volatile qui stocke des données non volatiles. Elle est mise en œuvre sous la forme de micro-puces soudées sur la carte, qui sont appelées dispositifs de mémoire permanente.

La ROM est souvent confondue avec la mémoire de masse, sur laquelle les utilisateurs écrivent des fichiers.

En réalité, cette mémoire n’est pas à leur disposition car les ROM contiennent le BIOS et d’autres micro logiciels conçus pour contrôler l’interaction des composants matériels et, dans les appareils mobiles, également le système d’exploitation.

Techniquement, la mémoire ROM comprend également les CD-ROM, les bandes magnétiques, les cartes perforées et autres supports contenant un seul emplacement d’information, mais ils ne font évidemment pas partie du système de mémoire interne d’un ordinateur.

ROM du Téléphone portable

La ROM est appelée un dispositif de mémoire permanente, ce qui signifie qu’elle ne peut que lire, mais pas écrire de manière arbitraire, ce qui signifie qu’elle ne peut que lire des données en interne, mais ne peut pas modifier ou supprimer des données de manière aléatoire, tout comme le système Android ne peut pas modifier les fichiers système, tout cela est logique.

Mais pourquoi peut-on y stocker des photos ? En fait, le concept de ROM inclut désormais aussi la notion d' »écriture » (suppression et modification de fichiers), notamment sur les systèmes Android.

La ROM contient donc une partie de l’espace occupé par le système du téléphone portable et l’espace restant peut effectivement être utilisé pour stocker vos vidéos, vos photos, votre musique, etc. etc., et vous pouvez également supprimer et modifier des fichiers si vous le souhaitez.

La différence entre RAM et ROM

La principale différence entre RAM et ROM est que les fichiers des programmes en cours d’exécution et des documents ouverts sont stockés dans la mémoire vive (RAM).

Par rapport aux dispositifs de stockage, même les plus avancés, la RAM est beaucoup plus rapide, le temps de manipulation se mesure en nanosecondes.

La RAM est utilisée dans les opérations de l’ordinateur après son démarrage et le chargement du système d’exploitation.

Les données sont lues à partir de la ROM principalement au démarrage du système et les applications n’y accèdent pas.

L’enregistrement des informations dans la mémoire permanente peut être soit en usine (ROM elle-même), soit programmable une seule fois (PROM, la manipulation est appelée « firmware »).

La principale différence technique entre la RAM et la ROM (mémoire permanente) est sa dépendance énergétique. Lorsque l’appareil est éteint, la mémoire vive est complètement vidée de ses données, quel que soit leur nombre et leur importance apparente.

Tout le monde s’est trouvé, au moins une fois, dans une situation où, alors que l’on travaille sur un ordinateur, la lumière s’éteint soudainement et les modifications apportées à un document, les pages ouvertes dans un navigateur, la lecture d’une vidéo ne sont pas sauvegardées.

Cela se produit parce qu’avant qu’une nouvelle révision ne soit écrite dans la mémoire externe, elle est stockée dans la RAM, qui, lorsqu’elle est mise hors tension, se voit remise à zéro.

La mémoire permanente est non-volatile. Une coupure de courant complète n’a aucun effet sur son contenu, ainsi les programmes exécutés à partir de la ROM (BIOS, POST, OS) ne nécessitent qu’une seule écriture.

En résumé :

Energie :

·         RAM : Volatil, effacé lors de la mise hors tension.

·         ROM : Non volatile, les données sont conservées.

Utilisation :

·         RAM : Utilisé dans les opérations informatiques, fonctionne avec des applications

·         ROM : Utilisé au démarrage du système, n’interagit pas avec les applications

Stockage :

·         RAM : Stocke des données sur les documents ouverts et les applications en cours d’exécution

·         ROM : Stocke le firmware pour la gestion des composants

Ecriture :

·         RAM : Fournit une lecture et une écriture rapides          

·         ROM : L’enregistrement est lent

Quels sont les faits notables qui montrent la différence entre la RAM et la ROM ?

Si l’on compare, par exemple, le processus de saisie de texte dans un éditeur et le téléchargement de micro logiciels ou de mises à jour sur un smartphone, la différence entre la RAM et la mémoire permanente est notable.

Les caractères apparaissent immédiatement à l’écran (la RAM est impliquée) alors que dans le second cas, cela prend plusieurs minutes et parfois des heures (écriture dans la ROM).

Conclusion

En bref, la RAM détermine le nombre d’applications que votre système peut exécuter en même temps, tandis que la ROM détermine le nombre de fichiers tels pouvant être stockés sur votre téléphone.

La mémoire vive (RAM) c’est quoi ?

la RAM est une mémoire vive variable et volatile qui stocke les données traitées par le processeur à un moment donné.

La mémoire permanente (ROM) c’est quoi ?

La mémoire morte est une mémoire non volatile qui stocke des données non volatiles.

Quelle est la différence entre RAM et ROM ?

La principale différence entre RAM et ROM est que les fichiers des programmes en cours d’exécution et des documents ouverts sont stockés dans la mémoire vive (RAM).

Quelle est la différence entre mixtape et album

Quelle est la différence entre mixtape et album

Chaque mélomane a des tubes préférés qu’il peut écouter à l’infini. Ils ont soigneusement classé dans la liste de lecture et ont commencé un voyage rythmique à travers plusieurs voix de différents auteurs et albums.

Les musiciens professionnels créent et enregistrent leurs chansons sous forme d’albums.

Alors quelle est la différence entre un album et un mix ? Dans cet article, nous examinons les différences entre eux.

Quelle est la différence entre mixtape et album ?

Pour enregistrer un album, les musiciens professionnels doivent travailler longtemps et durement. Il crée des publicités et enregistre des clips vidéo. Quant aux mixtapes, vous êtes libres de choisir ce que vous voulez et en faire usage comme bon vous semble. En général, c’est un espace ouvert sans limite pour les amateurs de musique, personne ne peut interdire de prendre une chanson de 2pac et d’y ajouter des motifs Rihanna.

Les mixtapes c’est quoi au juste ?

Une mixtape est un type d’enregistrement qui consiste à combiner plusieurs compositions musicales ou sketches (courtes histoires en prose) sur une seule bande.

Fondamentalement, il s’agit d’un ensemble de chansons, mais il a un but et un principe spécifiques, c’est-à-dire mélanger des pistes ou des fragments de pistes et les présenter en une seule œuvre.

L’histoire des bandes de mixage remonte aux années 1960 et 1980, lorsque les bandes à 8 pistes étaient fabriquées à la main.

Il est vrai que le mot lui-même n’existait pas à l’époque. Les pionniers de cette méthode d’enregistrement sont considérés comme des chauffeurs de camion, qui ont mixé leur musique préférée sur la bande.

Plus tard, ils ont commencé à apparaître sur le marché public.

Cependant, il existe un autre point de vue sur l’histoire du phénomène mixtape. Selon ce point de vue, le concept peut avoir son origine dans l’environnement professionnel des rappeurs « noirs » américains.

C’est pourquoi les enregistrements mixtes sont si courants dans la culture hip-hop d’aujourd’hui.

Qu’est-ce qu’un album ?

Un album par définition est un ensemble de titres musicaux d’un seul artiste ou d’un groupe musical.

Généralement, les chansons d’un même album traitent un sujet commun, c’est-à-dire que dans cet album, on retrouve un même sentiment dans les titres composés par l’auteur.

De plus, l’album dès sa sortie, est soumis à des droits d’auteur ce qui le rend protégé par la loi et lui assure sa propre originalité et signature.

Mais aussi, lors de la création d’un album, la qualité de la musique est optimale car le but final de la sortie d’un album est évidement lucrative car l’artiste se voit en quête de célébrité.

Les différences entre une mixtape et un album

Il faut dire que la création d’une mixtape prend peu de temps et ne nécessite pas l’obtention formelle de droits d’auteur. Aucun producteur n’est nécessaire pour ce type de travail.

Il n’y a pas de système de censure, et l’enregistrement est juste adapté en version broadcast. Les artistes sont libres de choisir leurs propres instruments de musique.

Par exemple, vous pouvez utiliser l’œuvre de Mozart, ajouter une voix féminine et la mélanger avec la mélodie rythmique d’une chanson de rap populaire.

Essentiellement, l’artiste sort un album de musique dont les droits sont entièrement protégés et tous les extraits sonores ont été achetés.

Bien sûr, ce produit a la haute qualité de la musique protégée par le droit d’auteur. La différence est très évidente. En créant des albums, l’objectif de l’artiste est de gagner de l’argent et de devenir célèbre.

Les albums prennent généralement beaucoup de temps à être enregistrés et à sortir. Tout cela s’accompagne de grands projets publicitaires, de présentations, de clips vidéo, la sortie prend beaucoup de temps à préparer, puis elle est vendue.

Il faut souvent des années pour produire un disque, mais tout est officiel et les droits d’auteur sont protégés, toutes les taxes sont payées et les papiers sont en place.

Les mixtapes, quant à elles, sont créées beaucoup plus rapidement et, en règle générale, elles sont publiées de manière non officielle.

C’est la raison pour laquelle vous pouvez entendre différents fonds dans les morceaux, car le créateur peut faire ce qu’il veut.

Aucun producteur ou chef ne peut dire que ce n’est « pas un format », il n’y a pas de censure. De plus, les mixtapes utilisent souvent des parties d’enregistrements d’autres personnes, de la musique que des millions de personnes veulent écouter.

Quels sont les types de mixtapes ?

Aujourd’hui, les mixtapes sont divisées en deux grands groupes : les DJ et les rappeurs. Leurs noms définissent leur créateur à part entière.

Les premiers, bien sûr, appartiennent aux DJ, qui mélangent différentes compositions, les transformant en un seul flux musical. Les rappeurs, dans cette variante, font office d’animateurs, accompagnant l’enregistrement en lisant certaines paroles ou en mettant des accents sur les transitions d’un morceau à l’autre.

Cependant, il existe aussi des mixtapes purement rappées.

Ils sont créés sans l’intervention d’un DJ. Les musiciens combinent leurs propres morceaux ou ceux d’autres personnes, rappent, utilisent leurs propres paroles ou celles d’autres personnes. Le nombre de variations est ici infini.

Il est donc difficile de répondre à la question de savoir ce qu’est la mixtape dans le rap. Mais le facteur décisif est que le résultat dépend du rappeur et de ses préférences personnelles.

Il existe également des bandes de mixage amateur. Ils sont créés par des auditeurs ordinaires de musique à domicile.

Ces enregistrements hors studio sont réalisés en utilisant les créations musicales d’autres personnes. En règle générale, ils sont un peu moins bons en termes de qualité et d’originalité du mélange sonore.

Tout type de mixtape, qu’elle soit professionnelle ou amateur, est généralement basé sur trois principes : une liste aléatoire de chansons préférées, une combinaison conceptuelle d’œuvres avec des émotions et des thèmes communs, ou elles représentent une sorte de déclaration personnelle ciblée d’un destinataire spécifique. Au début de la bande (introduction).

Conclusion

La différence entre une mixtape et un album est donc importante, mais dans les deux cas, il s’agit de la musique.

Qu’est-ce qu’une Mixtape ?

Une mixtape est un type d’enregistrement qui consiste à combiner plusieurs compositions musicales ou sketches (courtes histoires en prose) sur une seule bande.

Qu’est-ce qu’un Album ?

Un album par définition est un ensemble de titres musicaux d’un seul artiste ou d’un groupe musical.

Quelle est la différence entre une mixtape et un album

La création d’une mixtape prend peu de temps et ne nécessite pas l’obtention formelle de droits d’auteur contrairement à la création d’un album.

Quels sont les types de mixtapes ?

Aujourd’hui, les mixtapes sont divisées en deux grands groupes : les DJ et les rappeurs. Leurs noms définissent leur créateur à part entière.

Quelle est la différence entre livre broché et livre relié ?

Quelle est la différence entre livre broché et livre relié

La différence entre une couverture rigide et un livre de poche ne se limite pas à la couverture du livre.

Hardcover et paperback sont des mots associés aux livres uniquement. Lorsque vous vous trouvez dans une librairie, il se peut que vous voyiez deux éditions d’un même livre, dont l’une est une édition cartonnée, tandis que l’autre est une édition à couverture souple ou brochée.

Au premier coup d’œil, la seule différence visible pour un observateur occasionnel est que la couverture rigide a une couverture dure, tandis que le livre de poche a une couverture souple.

Quelle est la différence entre livre broché et livre relié ?

La plus grande différence entre le livre broché et le livre relié est la qualité du livre. Un livre broché est aussi appelé livre de poche, et il a une qualité inférieure et un dos et une couverture plus douce. Un livre relié ou appelé aussi un livre cartonné, est de meilleure qualité et est imprimé avec une couverture rigide.

Qu’est-ce que le livre relié ?

Un livre relié est, comme son nom l’indique, un livre relié par une couverture protectrice. Il est généralement recouvert d’une couverture rigide.

Aujourd’hui, les livres sans cette couverture deviennent également populaires. L’objectif de la publication d’un livre en version cartonnée est d’avoir une durabilité et une plus grande protection.

Les livres très populaires sont faciles à trouver en version reliée car ils deviennent des objets de collection. Dans les bibliothèques et les établissements d’enseignement supérieur, les éditions reliées sont préférées en raison de leur durabilité et de leur longévité. Les livres à couverture rigide ne s’abîment pas facilement.

Mais ce n’est pas tout.

Dans les éditions reliées, le soin est également apporté au choix des couvertures intérieures. Le papier utilisé est sans acide, ce qui implique un pH de 7, considéré comme neutre.

Ce type de papier est plus durable et n’a pas tendance à s’user facilement. Comme nous l’avons mentionné précédemment, les manuels de référence, les revues, les livres pour les bibliothèques et les best-sellers sont généralement créés en livre relié car ils durent longtemps.

Habituellement, dans le cas d’un nouveau livre, l’édition reliée sort d’abord avant l’édition brochée.

Il faut savoir que les éditeurs ne suivent ce principe que s’ils s’attendent à ce que les ventes du livre soient très élevées. Par exemple, pensez aux livres de Harry Potter.

Les éditeurs les ont publiés principalement parce qu’ils savaient que les gens les achèteraient quel que soit le prix, parce que c’est Harry Potter.

Qu’est-ce qu’un livre broché ?

Dans le cas du livre broché, la couverture est faite d’un papier fin et il y a de la colle pour la coller aux feuilles. Les livres de poche sont conçus pour des lectures plus courtes, pour des livres lus dans les salons, dans les avions et dans les salles de repos.

Les livres qui n’ont pas une grande valeur, ou ceux dont les éditions cartonnées sont déjà présentes sur le marché, sont vus en édition brochée.

Les ouvrages non commerciaux sont le plus souvent en livre de poche pour réaliser au moins une pause, bien que le profit soit la dernière chose à laquelle pense l’éditeur.

Dans le cas d’un auteur de best-sellers, la première édition est toujours à reliure rigide, tandis que le livre de poche suit. Cela est fait délibérément car on s’attend à ce que les amoureux de l’auteur collectionnent l’édition cartonnée. Tous les nouveaux livres d’auteurs sont vus en édition de poche.

En effet, les éditeurs ne sont pas sûrs que le public réagira au nouveau livre et ne subiront pas de pertes si le livre ne se vend pas.

Pour un livre, quelle est la différence entre une reliure et un livre broché ?

La plus grande différence entre le livre broché et le livre relié est la qualité du livre. Un livre broché est aussi appelé livre de poche, et il a une qualité inférieure et un dos et une couverture plus douce. Un livre relié ou appelé aussi un livre cartonné, est de meilleure qualité et est imprimé avec une couverture rigide.

En outre, vous pouvez également comparer les prix, car le livre de poche est souvent le livre le moins cher à acheter, tandis que le livre cartonné est le plus cher.

Définition de Hardcover et Paperback :

–          Un livre relié est un livre dont la couverture est plus épaisse et faite de carton, avec des jaquettes et une protection supplémentaire pour l’étui de transport.

–          Un livre broché est un livre dont la couverture est en papier épais ou broché.

Qualité du papier à l’intérieur :

–          En ce qui concerne le contenu papier, les papiers utilisés sont sans acide et ne sont pas susceptibles de se déchirer facilement.

–          Pour le livre de poche, on parle du papier normal utilisé à l’intérieur.

– Durée de conservation :

–          Les livres à couverture rigide durent plus longtemps.

–          Les livres de poche ne durent pas aussi longtemps.

– Types de livres :

–          En raison de leur durabilité, les livres à reliure rigide sont principalement des best-sellers, des guides de référence, des livres de bibliothèque, etc.

–          Les éditions brochées sont destinées aux ouvrages de moindre valeur et aux livres dont la lecture est réduite, comme ceux qui sont lus pendant de courtes périodes dans les avions et les salons.

– Coût :

–          Avec un papier relié ainsi qu’un papier de haute qualité à l’intérieur, le livre relié est plus cher.

–          Avec sa couverture normale en papier et en carton, la pochette en papier est moins chère.

– Principe de publication :

–          Les œuvres des auteurs de best-sellers ou les livres dont on attend qu’ils se vendent bien sont publiés en premier en version reliée.

–          Les livres de nouveaux auteurs et les livres dont les ventes ne sont pas prometteuses sont d’abord publiés en livre broché.

Qu’est-ce qu’un format de livre ?

Le format d’un livre correspond à sa taille. Le terme original pour la taille d’un livre est le nombre de fois et la manière dont la feuille imprimée est pliée.

Aujourd’hui, un certain nombre de formats communs ont été introduits, qui sont utiles en termes de tailles de feuilles produites par les papeteries et qui conviennent à différents types de livres.

Conclusion

Choisissez le format dont vous avez besoin. Cela dépend de ce que vous recherchez dans un livre, il peut donc être difficile de donner une réponse spécifique.

Si vous avez besoin d’un livre pour une lecture rapide, d’un livre que vous pouvez emporter avec vous, ou d’une alternative bon marché, alors optez pour un livre broché.

Si, en revanche, vous recherchez un livre de bonne qualité, peut-être pour l’offrir en cadeau, il est recommandé d’opter pour un livre relié, dont la couverture est plus belle et plus dure.

Qu’est-ce que le livre relié ?

Un livre relié est, comme son nom l’indique, un livre relié par une couverture protectrice. Il est généralement recouvert d’une couverture rigide.

Qu’est-ce qu’un livre broché ?

La couverture d’un livre broché est faite d’un papier fin et il y a de la colle pour la coller aux feuilles. Les livres de poche sont conçus pour des lectures plus courtes, pour des livres lus dans les salons, dans les avions et dans les salles de repos.

Quelle est la différence entre une reliure et un livre broché ?

La différence entre le livre broché et le livre relié est la qualité du livre. Un livre broché a une qualité inférieure et un dos et une couverture plus douce. Un livre relié est de meilleure qualité et est imprimé avec une couverture rigide.

Qu‘est-ce qu’un format de livre ?

Le format d’un livre correspond à sa taille. Le terme original pour la taille d’un livre est le nombre de fois et la manière dont la feuille imprimée est pliée.

Quelle est la différence entre libre office et open office ?

Quelle est la différence entre libre office et open office

Le débat sur je sujet de la différence entre Libre Office et OpenOffice ne s’est jamais vraiment éteint et, au-delà des partisans respectifs, chaque solution a ses avantages et ses inconvénients.

Si nous avons besoin de créer ou de modifier des documents, des feuilles de calcul, des présentations avec divers programmes et que, pour une raison quelconque, nous ne pouvons ou ne voulons pas utiliser Microsoft Office, Alors libre Office et OpenOffice sont les deux alternatives par excellence.

Quelle est la différence entre libre office et open office ?

Il existe quelques différences majeures dont il faut tenir compte : Compatibilité du système, l’interface et l’espace occupé par chacun. Les thèmes également ne sont pas les mêmes, et l’expérience client très différente. Enfin, les licences ne sont pas les mêmes : OpenOffice utilise les licences Apache, tandis que LibreOffice utilise les licences LGPLv3 / MPL.

OPENOFFICE : c’est quoi ?

Est un projet né en 1999, l’année où Sun Microsystems a mis OpenOffice.org à la disposition du public. Ce logiciel permettait aux utilisateurs de Windows, de Mac et surtout de Linux d’utiliser le pack office totalement gratuitement.

Développé par des programmeurs bénévoles et à but non lucratif, le projet a été un succès et a été poursuivi jusqu’en 2011, lorsque Sun Microsystems a été racheté par Oracle, qui a d’abord changé le nom du programme en Oracle OpenOffice, puis a décidé de rendre le code d’OpenOffice propriétaire, et enfin d’abandonner le projet.

Actuellement, LibreOffice est installé par défaut sur presque toutes les distributions Linux, et est constamment mis à jour par les développeurs qui rendent le programme de plus en plus stable et, surtout, complet, jour après jour.

LIBREOFFICE : le cousin d’OPENOFFICE par Apache

Est un projet né des cendres d’OpenOffice. En effet, de nombreux développeurs bénévoles qui avaient travaillé pendant des années à la rédaction du code d’OpenOffice ont décidé de rouvrir le projet en se basant sur le code original d’OpenOffice.org.

Cet événement inattendu a conduit Oracle à rouvrir le projet, le remettant de fait à Apache, qui a d’abord changé à nouveau le nom du logiciel, l’appelant Apache OpenOffice et rendant le projet à nouveau actif, et surtout à nouveau gratuit.

OpenOffice est également en travail constant, Apache porte en effet le projet, mais met à jour le logiciel moins fréquemment que les « cousins » de Libre Office.

En quoi LibreOffice et OpenOffice sont-il si différents ?

La première différence que l’on remarque en utilisant les deux programmes est sans aucun doute les différents thèmes utilisés par les deux suites, ce qui signifie que les couleurs et autres petits paramètres graphiques sont différents entre les deux suites.

Outre les petites différences graphiques que les deux suites doivent avoir pour des raisons évidentes, la plus grande différence entre les deux programmes réside dans les licences utilisées, en effet, OpenOffice utilise les licences Apache, tandis que LibreOffice utilise les licences LGPLv3 / MPL.

Cette différence peut sembler minime, mais elle ne l’est pas.

LibreOffice peut utiliser le code d’OpenOffice, mais Apache ne peut pas faire de même.

Si les développeurs d’OpenOffice apportent des changements ou des améliorations, les développeurs de LibreOffice peuvent également apporter les mêmes améliorations sans aucune répercussion.

Les fichiers compatibles, une différence très importante

LibreOffice et OpenOffice sont tous deux basés sur le format standard OpenDocument, et tous deux sont en mesure de fonctionner correctement avec des dizaines de formats différents, qu’ils soient populaires ou plus « exotiques ».

La principale différence entre les deux est leur compatibilité avec Microsoft Office. LibreOffice peut également ouvrir des documents créés avec les versions les plus récentes d’Office.

En d’autres termes, LibreOffice peut ouvrir correctement les fichiers .docx, .xlsx, etc. La compatibilité n’est pas complète à 100%, mais il y a très peu de cas où vous aurez des problèmes.

OpenOffice, en revanche, ne peut ouvrir que l’ancien type de documents Office, que LibreOffice peut également ouvrir.

Ainsi, si nous devons interagir avec des personnes qui utilisent Microsoft Office, LibreOffice est le meilleur choix.

Des Besoins en espace différents

La configuration requise, qui est généralement l’un des aspects les plus importants à prendre en compte, est similaire pour les deux packs Office. Toutefois, il existe quelques différences de taille.

En ce qui concerne le paquet d’installation, celui d’OpenOffice est généralement plus modeste. Pour Windows, il est d’environ 130 Mo pour OpenOffice et d’environ 230 Mo pour LibreOffice.

Les choses peuvent varier pour d’autres plateformes, mais la différence de poids reste pratiquement la même.

Une fois installé, OpenOffice pèse entre 400 et 650 Mo selon la plate-forme, tandis que LibreOffice occupe entre 800 Mo et environ 1,50 Go.

En bref, si nous avons besoin d’une suite bureautique aussi « légère » que possible, OpenOffice est sans aucun doute le meilleur choix.

Compatibilité du système

Il n’y a vraiment pas beaucoup de différences ici. LibreOffice et OpenOffice sont tous deux officiellement disponibles pour Windows, Linux et Mac. Dans le cas d’OpenOffice pour Mac, il y a aussi de bonnes nouvelles pour ceux qui ont des systèmes plus anciens. Grâce à la page de téléchargement officielle, il est également possible de télécharger la dernière distribution, qui est compatible avec les versions de MacOS antérieures à 10.6, lorsqu’il s’appelait encore OS X.

Quel est le meilleur choix entre LibreOffice et OpenOffice

Même si les deux logiciels peuvent constituer une alternative valable à Microsoft Office, entre les deux suites gratuites, LibreOffice est sans doute la meilleure, et ce, comme nous l’avons compris, pour au moins deux raisons :

LibreOffice a des licences différentes de celles d’OpenOffice et peut fournir les mêmes améliorations qu’OpenOffice, mais l’inverse n’est pas possible.

LibreOffice est désormais installé par défaut sur la plupart des systèmes d’exploitation Linux, ce qui signifie que le logiciel est mis à jour plus fréquemment qu’OpenOffice.

Le mot de la fin

Malheureusement, il n’y a pas de véritable « gagnant » dans cette affaire. Ce que nous pouvons dire, c’est que pour les utilisations les plus courantes, LibreOffice est probablement le meilleur choix, notamment en raison de sa compatibilité avec les formats de Microsoft Office.

Si, par contre, nous recherchons une solution aux exigences plus modestes, plus stable et qui n’aime pas les mises à jour constantes, alors OpenOffice est probablement le bon choix pour nous.

OPENOFFICE : c’est quoi ?

Open Office permettait aux utilisateurs de Windows, de Mac et surtout de Linux d’utiliser le pack office totalement gratuitement.

LIBREOFFICE : c’est quoi ?

Libre Office est une dérivé d’Open Office crée par Apache

Quelle est la Différence entre LibreOffice et OpenOffice ?

la plus grande différence entre les deux programmes réside dans les licences utilisées, en effet, OpenOffice utilise les licences Apache, tandis que LibreOffice utilise les licences LGPLv3 / MPL.

Quel est le meilleur choix entre LibreOffice et OpenOffice

Même si les deux logiciels peuvent constituer une alternative valable à Microsoft Office, entre les deux suites gratuites, LibreOffice est sans doute la meilleure,

Quelle est la différence entre test PCR et antigénique ?

Quelle est la différence entre test PCR et antigénique ?
Quelle est la différence entre test PCR et antigénique ?

Pour enrayer la pandémie du coronavirus, plusieurs États ont mis en place plusieurs stratégies pour tester, alerter et protéger leurs populations.

À cet effet, deux types de tests ont été instaurés pour tester chaque personne mais quelle est la différence entre ces deux tests ?

Il est important de savoir qu’il existe une certaine différence entre eux.

Quelle est la différence entre test PCR et antigénique ?

La majeure différence se note au niveau du temps de l’obtention du résultat et de la fiabilité de chaque test. Le test PCR prend plus de temps à donner un résultat mais est très fiable, quant au test antigénique qui est rapide et son résultat nécessite d’être confirmé par un PCR.

Pour en savoir plus, il est recommandé de lire cet article.

Test PCR : Le plus douloureux pour vos narines

Le test virologique de réaction en chaîne par polymérase (PCR) est l’un des tests instaurés par les États pour vérifier l’état de santé de leurs populations.

Le test PCR est une technique qui permet de savoir si un individu est porteur de la maladie lors de son test.

Il consiste plus précisément à détecter l’existence du virus à la base de la maladie du COVID dans les voies respiratoires hautes de l’organisme de la personne testé.

Le déroulement de ce test se fait dans les agences de dépistage installées un peu partout. Lors du dépistage, l’agent de santé se chargera d’introduire dans votre narine un coton-tige assez souple jusqu’au niveau de votre rhinopharynx.

Il faut dire que cela est assez douloureux et très désagréable, mais pourtant, vous devez le faire pour être testé.

La substance retirée de vos narines sera ensuite analysée au laboratoire par la méthode d’amplification en chaîne par polymérase. Cette méthode permet en fait de repérer l’ARN du virus et son génome.

Les résultats liés au test sont ordinairement disponibles dans les 36 heures qui accompagnent le prélèvement. Toutefois, il faut dire qu’il est recommandé de faire son test PCR uniquement entre les 7 premiers jours suivant l’apparition des symptômes.

Vous devez également faire ce test lorsque vous résidez avec une personne infectée ou que vous avez été en contact avec une telle personne toujours en respectant le délai des 7 jours.

Aussi, lorsque vous désirez voyager à l’étranger, ce test est aussi important à faire. À ce niveau, le test doit être effectué dans les 72 heures avant la prise du vol.

Par ailleurs, lorsque ce test est positif, il affirme que la personne testée est porteuse du virus et pourrait infecter son entourage.

Il est donc recommandé à ce moment de se mettre en isolation et de suivre les traitements adéquats. Lorsque le test est négatif, la personne testée doit juste se protéger et continuer à respecter les gestes arrière.

Test antigénique

Tout comme le test PCR, le test antigénique se fait également par retenue d’une certaine substance par coton-tige dans les naseaux.

Ce test permet en fait de savoir de manière rapide si une personne est infectée au covid 19. C’est un test dont les résultats s’obtiennent plus rapidement que celui du PCR.

Contrairement à l’analyse du test PCR qui va à la recherche de l’ARN du virus et son génome, le test antigénique va à la recherche des protéines à la base de la maladie.

Pour la maladie du coronavirus, deux types de protéines virales sont recherchées. Il s’agit entre autres de la protéine de pointe S et de la protéine de la nucléocapside.

C’est un test qui se fait de manière très rapide avec obtention du résultat dans de brefs délais et ne nécessite pas du tout à être effectué en laboratoire.

En effet, lorsque le coton-tige contenant votre substance nasale est retiré des narines, elle est placée dans une solution d’extraction du virus que l’on appelle le tampon. À l’aide d’une pipette, le tout est mélangé afin d’avoir une réaction chimique.

Cette solution est ensuite prélevée et déposée sur une plaquette du test qui ne contient que des anticorps.

Il faut notifier que seulement trois petites gouttes du mélange sont déposées sur la plaquette. Lorsque la solution prélevée contient effectivement des antigènes du coronavirus, la réaction chimique dégagée au contact des anticorps va provoquer l’apparition d’une bande colorée juste après 15 minutes.

Ainsi, lorsque la bande colorée apparaît juste sous la forme de deux bandes, cela signifie que le test est positif. Mais lorsqu’une seule bande apparaît, cela signifie que le test est négatif.

Il faut quand même dire que ce test ne permet pas de notifier si une personne a été infectée par le virus du COVID dans le passé.

Par ailleurs, le test antigénique est recommandé pour toute personne ayant des apparitions des symptômes du COVID ou vivant dans des espaces à fortes agglomérations. Ces tests peuvent être faits dans les laboratoires de biologies médicales, dans les pharmacies ou encore auprès des médecins généralistes.  

Différence entre test PCR et antigénique

Avant toute chose, il faut dire que le test PCR aussi bien que le test antigénique permettent tous les deux de savoir si une personne est porteuse du virus du coronavirus au moment de la réalisation des tests.

Quand bien même ils sont tous deux effectués par prélèvement nasal à l’aide de coton-tige, ils ont des différences.

Le test PCR est :

·         Effectué par prélèvement nasal et directement envoyé en laboratoire

·         Très efficace avec un résultat disponible en 48 heures

Le test antigénique est :

·         Effectué par prélèvement nasal et n’a pas besoin d’être envoyé en laboratoire

·         Très rapide avec un résultat disponible entre 10 et 30 minutes

Il faut quand même dire que le test antigénique nécessite d’être confirmé par un test PCR.

Test PCR et antigénique : sont-ils les seuls existants pour détecter le COVID19 ?

Il faut dire que le test PCR et antigéniques ne sont pas les seuls permettant de détecter le COVID.

On en retrouve aujourd’hui plusieurs qui font leur entrée sur le marché. La plupart ne nécessitent plus à se rendre dans des laboratoires pour se faire tester et permettent de s’auto diagnostiquer chez soi. On en retrouve aussi qui nécessite un téléphone cellulaire.

Aussi, les tests basés sur le système CRISPR permettent également de détecter le covid sur un individu.

Conclusion

Le dépistage de la COVID-19 joue un rôle de premier plan dans la prévention des infections et la limitation du virus. Si certains tests sont très perfectionnés, aucun n’est infaillible.

Dans ce contexte, rien ne vaut un test dès l’apparition de symptômes ou en cas de contact étroit avec une personne infectée et l’adoption de mesures de prévention et d’hygiène telles que le lavage des mains et le port du couvre-visage.

Quelle est la différence entre gouache et aquarelle ?

Quelle est la différence entre gouache et aquarelle ?

Tout le monde a un génie artistique qui dort en lui. Voudriez-vous le réveiller ? Alors, à vous de connaitre les différentes peintures et là, il vous sera facile de vous lancer pour réaliser une bonne peinture. Cependant à la base, les débutants doivent déjà connaitre la différence entre Gouache et aquarelle. Il est bien vrai que les deux soient des peintures à l’eau très similaires, mais il existe tout de même certains points de divergence entre les deux.

Quelle est la différence entre gouache et aquarelle ?

La gouache est définie comme étant une peinture à l’eau opaque et couvrante qui a besoin d’un autre produit pour fonctionner sur une feuille. L’aquarelle est également une peinture à l’eau mais qui vous permet d’avoir un rendu plus fin. C’est une peinture ayant des couleurs assez transparentes

La Gouache

Définition

La gouache est définie comme étant une peinture à l’eau opaque et couvrante qui a besoin d’un autre produit pour fonctionner sur une feuille. Cet autre produit est généralement un liant ou un solvant. L’on utilise généralement l’eau gommée. Mais néanmoins, la gouache se dilue également dans de l’eau. Elle est aussi reconnue comme étant une peinture à détrempe.

Caractéristique de la gouache

Elle peut se trouver sous trois formes à savoir : en pâte, en liquide et en poudre.

Chaque forme ainsi présentée a des effets différents après avoir été appliqué pour réaliser une toile.

Les meilleurs outils pour peindre avec la gouache sont : chiffons, pinceaux, couteaux de peinture ou encore des brosses.

Technique d’utilisation de la gouache

Son utilisation ou sa technique d’utilisation dépend du choix de ce que veut faire le peintre. Il peut la diluer en obtenant :

  • Une forme épaisse : qui peut se craqueler avec le temps.
  • Une forme légèrement diluée dans de l’eau. 
  • Une forme étendue dans l’eau.

Ces différentes techniques vous permettent d’avoir différents effets. Ainsi, vous pourrez utiliser ces techniques si voulez orner votre tableau ou créer des effets spectaculaires😃.

Pour une bonne réussite de sa peinture, le peintre doit utiliser du papier minimum de 160 grammes. Le choix des pinceaux est aussi important et plus adapté pour vous permettre de bien manier la peinture. Il vous faut privilégier des pinceaux à poils naturels spécialement fins et aussi des pinceaux en Martre Klintsy.

L’aquarelle

Définition

C’est également une peinture à l’eau mais qui vous permet d’avoir un rendu plus fin. C’est une peinture ayant des couleurs assez transparentes. De ce fait, elle est moins marquée et vous pourrez même voir le support à travers votre tracé.

C’est une peinture qui s’utilise principalement sur du papier. On ne l’utilise pas véritablement pour peindre un tableau entier mais plus pour apporter des effets à vos peintures.

Caractéristique de l’aquarelle

Cette peinture se caractérise par : sa luminosité, sa transparence et la solidité de sa teinture. L’aquarelle est une peinture qui est plus travaillée à l’eau. Elle est légère et se travaille en couche fine qui permet de créer de la transparence.

Si vous vous entrainez à chaque fois, elle deviendra très facile à utiliser. Vous allez surtout vous amuser en créant différents effets dans votre peinture.

L’aquarelle n’est appliquée que sur du papier, pourquoi ? Parce qu’elle est trop raffinée. Il faut également ajouter qu’avec l’aquarelle, vu sa dilution plus humide, il est très nécessaire d’utiliser un papier de 300 grammes.

Bon à savoir : il existe une certaine possibilité de travailler des blancs opaques avec l’aquarelle. C’est-à-dire qu’il serait plus aisé pour vous de manier les couleurs claires sur des supports foncés. L’aquarelle est aussi une peinture à détrempe.

Technique d’utilisation de l’aquarelle

L’aquarelle utilise des techniques bien particulières, à savoir :

  • La technique sèche ou mouillée sur sec : comme d’autre peinture, vous pouvez faire de la peinture à aquarelle sur du papier sec et avec un pinceau humide.
  • La technique humide ou mouillée sur mouillé : ici, il suffit de mouiller légèrement, partiellement ou entièrement votre support (papier) de peinture.
  • La technique d’inondation partielle : il s’agit de mouiller juste la partie où vous voudrez appliquer l’aquarelle.

Différence entre gouache et aquarelle

Gouache

  • Il peut arriver que vous ayez commis une erreur sur votre tableau, ne vous en faites pas car avec la gouache, il est plus facile de retoucher quoi que ce soit. Il vous suffit juste d’attendre que la couche qui contient l’erreur sèche d’abord. Parce qu’une fois sèche, vous pouvez facilement faire une retouche.
  • La gouache utilise des couleurs plus vives.

Aquarelle

  • La peinture à aquarelle est beaucoup plus difficile à retoucher après une erreur, contrairement à la gouache qui est opaque. Elle est très fine.
  • De plus, elle n’utilise pas des couleurs aussi vives que celles de la Gouache.

Quelques autres points de différence entre gouache et aquarelle

Vous êtes nombreux à croire que la gouache et l’aquarelle sont presque identiques, mais veuillez noter que ces deux peintures ont de nombreux points de différence.

Au niveau de la couleur

Les rendus d’une peinture à l’aquarelle sont bien différents de ceux d’une peinture à la gouache. La peinture à la gouache présente des couleurs plus opaques et plus vives. Tandis qu’avec l’aquarelle, vous verrez le support en dessous.

Facilité du travail

La gouache est très facile à utiliser. Vous pouvez faire une erreur et rapidement la retoucher. Tandis que l’aquarelle ne tolère aucune erreur. Il vous faut donc être bon peintre pour utiliser l’aquarelle car elle ne laisse pas de place aux erreurs.

Techniques et outils

Ces deux peintures utilisent des techniques différentes. Avec la gouache, vous avez le choix entre plusieurs supports et outils disponibles.

Cependant, avec  l’aquarelle, vous ne pourrez qu’utiliser du papier comme support. Les seules choses que vous pourrez faire, c’est le mouiller pour le travailler sur un support sec.

Type de conservation

La gouache se conserve très facilement par rapport à l’aquarelle. Cependant, il est recommandé d’utiliser vos peintures rapidement avant qu’elles ne s’abiment.

Quelle peinture choisir si vous êtes débutant ?

Pour un débutant, nous vous conseillons la gouache, parce que son mode d’utilisation est plus facile. Si vous faites une erreur, vous pourrez facilement la rectifier. Avec la gouache, vous avez une large gamme de possibilité. Vous pouvez faire de nombreux mélanges grâce à une palette de près de 125 colories. Toutefois, les gouaches sont bon marché.

De plus, de nombreux peintres se sentent très à laisse avec la gouache. Parce que ses techniques sont différentes de celles de l’aquarelle et le support de peinture utilisé est vraiment différent et plus adéquat.

Vous pouvez aussi facilement conserver votre peinture gouache. Si vous utilisez la Gouache en tube, il vous suffit juste de le fermer après utilisation.

Si c’est la gouache en pot que vous utilisez, vous pourrez juste refermer le pot.

Cependant, il est très important de toutes les mettre à l’abri de la lumière. Coté santé, la gouache n’émet pas de fortes odeurs et n’est pas salissante.

Dans cet article, il était question de faire ressortir toute différence entre gouache et aquarelle. Nous avons noté que les deux sont très proches, mais nous avons pu relever quelques points près qui les séparent. Comme tout autre artiste, le peintre devrait connaitre avec quels outils il doit travailler. Et donc pour un débutant, commencer avec de la gouache fera de vous un grand artiste peintre, à la limite un Picasso😏.

Qu’est-ce qu’une gouache ?

C’est également une peinture à l’eau mais qui vous permet d’avoir un rendu plus fin. C’est une peinture ayant des couleurs assez transparentes. De ce fait, elle est moins marquée et vous pourrez même voir le support à travers votre tracé.

Comment fixer de la gouache ?

Pour une bonne réussite de sa peinture, le peintre doit utiliser du papier minimum de 160 grammes. Le choix des pinceaux est aussi important et plus adapté pour vous permettre de bien manier la peinture. Il vous faut privilégier des pinceaux à poils naturels spécialement fins et aussi des pinceaux en Martre Klintsy.

Qu’est-ce qu’un aquarelle ?

C’est une peinture à l’eau mais qui vous permet d’avoir un rendu plus fin. C’est une peinture ayant des couleurs assez transparentes. De ce fait, elle est moins marquée et vous pourrez même voir le support à travers votre tracé.

Quelle peinture choisir si vous êtes débutant ?

Pour un débutant, nous vous conseillons la gouache, parce que son mode d’utilisation est plus facile. Si vous faites une erreur, vous pourrez facilement la rectifier. Avec la gouache, vous avez une large gamme de possibilité. Vous pouvez faire de nombreux mélanges grâce à une palette de près de 125 colories. Toutefois, les gouaches sont bon marché.

Quelle est la différence entre légume et féculent ?

Quelle est la différence entre légume et féculent ?

Certains  légumes, en raison de leur teneur élevé en glucide (+ de 20%) sont considérés comme des féculents. C’est le cas ici des pommes de terre, patates douces….. Et les féculents ont la réputation de favoriser la prise de poids. Vous en mangez sans connaitre ce qui les différencie ? Alors quelle est la différence entre légume et féculent ?

Quelle est la différence entre légume et féculent ?

Les féculents sont des aliments qui ont une teneur élevée en glucides complexes ou en amidon. Leur consommation influence énormément la glycémie de ses consommateurs. Les légumes sont définis comme étant des végétaux cultivés dans un potager. Il s’agit entre autres des navets blancs, poivrons jaunes, tomates rouges, salades vertes, aubergines violettes, concombre et bien d’autres. Un légume est un aliment riche en vitamines, minéraux, antioxydant et en fibres.

Féculent

Définition

Les féculents sont des aliments qui ont une teneur élevée en glucides complexes ou en amidon. Leur consommation influence énormément la glycémie de ses consommateurs.

De ce fait, les personnes atteintes de diabète, ou suivant un régime alimentaire devraient surveiller leur consommation de féculents.

Aussi appelés sucres lents, ils sont essentiels pour la santé car ils possèdent beaucoup de vitamines.

Lorsqu’on parle de féculents, on parle de certains fruits, des tubercules, des graines mais aussi des produits industriels tels que les pâtes et les farines.

Voici quelques exemples des différentes formes naturelles de féculents :

  • Des céréales telles que riz, maïs, avoine, blé, seigle, …
  • Certains fruits : châtaigne, banane ou le potimarron
  • Des tubercules : patate douce, pomme de terre, …
  • Des légumineuses : haricots secs, lentilles, fèves, pois, …
  • Des racines telles que le panais et le manioc.

Toutefois, on regroupe également dans la catégorie de féculents, des produits industriels tels que le pain, les frites et les pâtes.

Propriétés des féculents

Appelés sucres lents, les féculents apportent une énergie au corps que celui-ci utilisera sur plusieurs heures, grâce aux glucides complexes qu’ils contiennent. Mais quand ils sont consommés à l’excès, ils favorisent la prise de poids.

Pour le bon équilibre de l’organisme, il est bon de manger au moins un féculent complet chaque jour, surtout s’ils sont faits à partir de céréales. Lorsqu’ils sont complets, les féculents éloignent les envies constantes de grignoter, et aident alors à tenir entre les repas.

Valeurs nutritionnelles des féculents 

Les féculents sont une énorme source de glucides complexes. Il s’agit ici principalement des amidons. Ils doivent donc être cuits avant la consommation pour une meilleure digestion.

En dehors de cet apport considérable en glucide, les féculents contiennent bien d’autres valeurs nutritives tout aussi importantes pour le corps.

Il s’agit entre autres :

  • Des fibres qui aident principalement le transit intestinal. Elles sont généralement insolubles.
  • Des minéraux tels que le calcium, le magnésium, le fer, le zinc, le phosphore, le cuivre, etc.
  • Des vitamines principalement du groupe B.
  • Des protéines végétales.
  • De l’énergie : les féculents sont la principale source d’énergie du corps.

LEGUMES

Définition

Les légumes sont définis comme étant des végétaux cultivés dans un potager. Il s’agit entre autres des navets blancs, poivrons jaunes, tomates rouges, salades vertes, aubergines violettes, concombre et bien d’autres.

Un légume est un aliment riche en vitamines, minéraux, antioxydant et en fibres.

Ils n’ont pas de couleurs standards et ils peuvent être consommés cuits ou même crus. Généralement, ils n’ont pas un goût sucré.

Propriétés des légumes

Les légumes possèdent de multiples vertus. Ils contiennent entre autres, des fibres, des antioxydants, des vitamines de plusieurs types mais aussi des minéraux.

Ils sont indispensables pour vous maintenir en bonne santé. De ce fait, il est nécessaire de les consommer chaque jour.

Cependant, il existe différentes catégories de légumes :

  • Les légumes secs : encore appelés légumineuses, sont constitués de très peu d’eau (près de 12%). Il s’agit ici des haricots, lentilles, soja, pois cassé, pois chiche, fève.
  • Les légumes tiges : ce sont les céleris, les asperges, les fenouils, etc.
  • Les légumes racines : il s’agit notamment des carottes, des betteraves, des radis, des céleri-rave etc.
  • Les légumes fruits : constitués des tomates, des aubergines, des courgettes, des concombres…
  • Les légumes feuilles : tels que les épinards, les salades, les choux, les endives …
  • Les légumes fleurs : composés des choux fleurs, des artichauts, des brocolis et bien d’autres.
  • Les légumes à bulbe : notamment l’ail, l’oignon, et les échalotes.
  • Les légumes tubercules : qui sont classés comme des féculents du fait de leur teneur élevé en amidon. C’est le cas ici des pommes de terre, des patates douces, topinambour, des potimarrons.

Valeurs nutritionnelles des légumes

Les légumes sont importants pour un régime équilibré. La plupart contient très peu de calories et possède énormément de minéraux, vitamines, graisses dites saines, protéines, glucides, et bien d’autres nutriments.

Toutefois, les légumes sont également très riches en fibre. Voici les apports nutritionnels principaux des légumes pour votre organisme :

  • Des vitamines : B9, A, C, K, etc.
  • De l’eau à 90 % ;
  • Des sels minéraux : tels que le potassium, le calcium et le magnésium ;
  • Des protéines ;
  • De l’énergie à travers des légumes tels que les petits-pois, les haricots et bien d’autres.

Les légumes permettent la réduction des maladies cardio-vasculaires, les problèmes du foie, l’AVC, et même certains types de cancer.

Quelle différence entre légume et féculent ?

Il n’est pas évident de différencier les légumes des féculents. L’on a tendance a dire que certains féculents sont des légumes et vice-versa. Alors, quelle est la différence entre légume et féculent ?

Apports nutritionnels

Les légumes ont une composition particulière. Ils apportent très peu de calories, mais ils sont très riches en minéraux. Les légumes constituent la principale source de vitamine C de l’organisme.

Toutefois, les légumes contiennent également très peu de glucides et de lipides.

Ce sont des aliments très conseillés pour vos régimes alimentaires sains et équilibrés. Ils participent même à la perte de poids et peuvent être consommés à volonté.

D’un autre côté, les féculents sont la principale source d’énergie de l’organisme. Ils ont un apport immense en fibre et minéraux et ils sont très riches en glucide. Consommer régulièrement, les féculents sont capables de vous faire grossir.

Du fait de leur richesse en fibres, il est bon de manger au moins un féculent complet par  jour pour le bon fonctionnement du corps, surtout du cerveau. Car le glucose qu’il renferme, est le seul carburant qu’utilise le cerveau. Parce que cela ne pourrait être conservé dans le cerveau, il est donc bon d’en consommer chaque jour.

A  l’excès, ils pourraient faire prendre du poids. Mais, leur absence entrainerait des carences, la fatigue, des difficultés de concentration et des troubles d’humeur.

Façon de les consommer

Il est nécessaire de faire cuire la plupart des féculents avant de les consommer tandis que les légumes peuvent être mangés soit cuits, soit crus.

Certains légumes font partie de la famille des féculents du fait de leur apport élevé en amidon. Mais toutefois, ils sont très distincts les uns des autres. Mais néamoins, chacun joue un rôle important dans l’organisme. Pour une alimentation saine et équilibrée, il est bon de consommer au moins un féculent complet chaque jour mais des légumes sans modération.

Voici ainsi présenté tout ce que vous devez savoir sur la différence entre légume et féculent. Cependant, il est nécessaire de varier vos aliments et de les intégrer de façon à manger chaque jour,un repas sain et équilibré.

Quelle est la différence entre smoothie et milkshake ?

Quelle est la différence entre smoothie et milkshake ?

Que ce soit smoothie ou milk-shake, il s’agit de boissons très appréciées à travers le monde. Dans certains pays, elles sont consommées durant toute l’année. Alors, vous êtes plutôt branché smoothie ou milk-shake ? La plupart les consomment sans toutefois les différencier. Si vous aussi ne connaissez pas véritablement la différence entre smoothie et milkshake, faites-vous un café et installez-vous confortablement pour le découvrir dans cet article.

Le smoothie

Qu’est-ce qu’un smoothie ?

Le smoothie (littéralement un <<onctueux>> est aussi appelé frappé aux fruits au Canada. Cette boisson a pour ingrédients principaux les fruits, pulpes de fruit ou légumes mixés, parfois mélangés à des jus de fruits.

La petite histoire sur le smoothie

Le smoothie était commercialisé depuis les années 60. Cependant, il a véritablement commencé à être apprécié dans les années 2 000. De telles sortes que de grandes firmes de l’agro-alimentaire ont finis par l’intégrer dans des supermarchés et bien d’autres.

La popularité du smoothie

Les smoothies sont des boissons à base de fruits mixés (purées de fruits) et de jus de fruits pressés, sans lait ni yaourts ajoutés.

Le frappé serait une simple purée de fruits s’il n’était pas également fabriqué à base de jus de fruits. Toutefois, il est possible d’ajouter d’autres saveurs telles que du lait de soja, du chocolat ou du thé vert à votre smoothie. Mais, il est nécessaire de maintenir la structure onctueuse et douce du smoothie.

En 2015 en France, les 3 grandes marques qui ont le plus commercialisé les smoothies sont Innocent, Tropicana, Michet et Augustin. En 2018, le marché des smoothies était estimé à plus de 72 millions d’euros. Voyez-vous à quel point les smoothies sont consommés ?

Ils représentaient 15 % des ventes alloués aux jus de fruits réfrigérés. Ils sont si populaires grâce aux mouvements bio et healthy.

Le milkshake

Qu’est-ce qu’un milkshake ?

Le milk-shake ou lait frappé est une boisson froide qui a pour principal ingrédient le lait ou la crème glacée. En fonction des recettes, vous pouvez y ajouter des fruits ou non. Dans certaines recettes on y ajoute du chocolat, du yaourt et bien d’autres.

Cette recette se réalise généralement dans un mélangeur. Le milkshake a une structure épaisse et consistante.

La petite histoire sur le milkshake

La première mention du <<milk-shake>> faite dans un journal date de 1885. Dans les années 1880, le milk-shake était une boisson alcoolisée qui contenait des œufs et du whisky. À partir des années 1900, on y ajoute des sirops au chocolat, à la vanille ou à la fraise.

Après la mise sur pied des mélangeurs en 1911 par la compagnie Hamilton Beach, le milkshake a gagné en légèreté grâce à l’incorporation d’une grande quantité d’air durant le mixage.

En 1922, de la crème glacée a été ajouté au milkshake par la compagnie Walgreens. C’est donc de là que cette boisson est devenue un breuvage très populaire.

De nos jours, il existe des milkshakes de tout genre à l’instar des milkshakes salés.

La popularité du milkshake

Le milkshake est très consommé aujourd’hui dans de nombreux pays du monde entier. Certains le concoctent à la maison et le savourent en regardant un bon film tandis que d’autres le consomment dans les restaurants.

Cependant, l’on ne saurait vous présenter des chiffres concernant la vente de milkshake dans le monde car il n’est pas véritablement commercialisé dans les grandes surfaces. Toutefois, ce sont des boissons très populaires dans les restaurants.

Vous connaissez certainement le » frappé de chez McDonald’s, il s’agit tout simplement d’un milkshake à la sauce Mac Do.

Des milkshakes vous sont aussi proposés à la carte dans de nombreux restaurants, brasseries et chez les plus grands chefs.

Quelle est la différence entre smoothie et milkshake ?

Bienfaits

De par sa préparation, le smoothie apporte de nombreux éléments nécessaires pour le bien-être du consommateur. Il renferme des calories, des protéines, des glucides (totalement du sucre), un peu de fibres et de matières grasses.

Cependant, le milkshake est fait à base de fruits crus et frais. Cette boisson est riche en sels minéraux (potassium, phosphore, magnésium, magnésium et zinc), vitamines (B2 et B12 et une dose de la A et D), fibre, protéine de qualité supérieure et en antioxydant. Le milk-shake grâce au lait qu’il contient vous ravitaillera en nutriments essentiels pour votre bien-être.

Ingrédients

Le smoothie est fait de purée de fruits frais à laquelle on ajoute du lait, du yaourt ou de la crème glacée.

Tandis que le milkshake est principalement constitué de lait. On peut également y ajouter de la crème glacée et aromatisée, mais aussi des fruits, etc.

Quelques points de différence entre smoothie et milkshake

Nous vous avons regroupé une liste à retenir concernant « la différence entre smoothie et milkshake » :

  • Les milkshakes ont une teneur en matières grasses plus élevées par rapport aux smoothies, en raison de l’utilisation de lait en guise d’ingrédient principal de leurs recettes.
  • La crème glacée et le lait sont les principaux ingrédients du lait frappé tandis que pour les smoothies, il s’agit des fruits.
  • Les milkshakes ont une teneur en sucre plus élevée que les smoothies. Les smoothies contiennent du sucre naturel donc moins de sucre.
  • Les smoothies sont réalisées à l’aide de glace pilée, alors que les laits frappés n’en n’ont pas besoin. Généralement parce que le lait et la crème glacée sont déjà au préalable froids.
  • Le smoothie est servi frais tandis que le milkshake peut être servi froid

Il existe encore des différences que nous n’avons pas énumérées ci-dessus. Mais cependant, il s’agit des principales différences entre smoothie et milkshake.

Recettes faciles de milkshake et de smoothie

Recette facile du smoothie

La recette du smoothie nécessite pour la plupart des produits naturels que vous pouvez facilement avoir sur le marché des fruits le plus proche de chez vous. Pour cette recette, nous aurons besoin de :

  • Une ½ mangue mûre ou perche de contre saison ;
  • Un doigt de banane mûre que vous devez couper en rondelles ;
  • 150 ml de lait ;
  • 120 ml de jus naturel d’orange ;
  • Un ou deux citrons ;
  • Deux cuillères à soupe de yogourt (à la vanille de préférence).

Si vous avez réuni tout ce que nous venons d’énumérer, vous devez mettre le tout par ordre dans le mixeur. Ensuite, mélanger vigoureusement pendant 30 secondes, jusqu’à obtention d’un mélange homogène et mousseux.

Recette facile du milk-shake

Sa préparation peut vous prendre entre 5 et 10 minutes. Pour bien réussir son milkshake, il vous faut :

  • 3 cuillères de glace (vanille) ;
  • 60 ml de lait ;
  • Du chocolat liquide, de la fraise ou bien du caramel;
  • De la vanille (facultatif) ;
  • Du malt en poudre (facultatif) ;
  • Des fruits glacés (facultatif) ;
  • Du cookie que vous allez casser en miettes (facultatif) ;
  • une barre de chocolat que vous devez émietter (facultatif).

Veuillez mettre tous ces ingrédients dans un blender puis mixer pendant une minute.

De tout ce qui nous a été dit précédemment, il apparaît que la principale différence entre smoothie et milkshake réside dans les ingrédients utilisés.

Un milk-shake est principalement réalisé à base de lait ou des produits laitiers avec quelques fruits utilisés facultativement. Alors qu’un smoothie est essentiellement composé de fruits (produits sains) et de jus de fruits. A vous de choisir désormais, la boisson qui répond le plus à vos besoins !